Archives de catégorie : NEWS

De l’actualité du bu:ro

Vœux 2017

Dites-le avec les mains !

Vœux 2017 - Fig. A (Hands), ink on paper
Vœux 2017 – Fig. A (Hands), ink on paper
Vœux 2017 - Fig. B (Hands), ink on paper
Vœux 2017 – Fig. B (Hands), ink on paper
Vœux 2017 - Fig. C (Hands), ink on paper
Vœux 2017 – Fig. C (Hands), ink on paper
Vœux 2017 - Fig. D (Hands), ink on paper
Vœux 2017 – Fig. D (Hands), ink on paper
Vœux 2017, Figures (Hands), ink on paper
Vœux 2017, Figures (Hands), ink on paper

Campagne WWF

Le bu:ro s’est bien amusé, sur ce coup-là ! WWF, en partenariat avec Saxoprint, a organisé pour la deuxième année consécutive un concours pour la conception de sa campagne 2016 pour la protection des océans, intitulé #creativeawards. Je n’ai pas été retenu dans la shortlist pour le vote du public, mais le projet a quand même été très sympa à réaliser… Aucun animal n’a été blessé pendant le tournage, en revanche l’orange n’est clairement pas mieux de sa forme (!).

affiche WWF bu:ro

WWF-a4-benjamin_mis

Pour info et se faire une idée de la concurrence, le site est ici.

Logo // Anette Caumont

Et voici une nouvelle production en date de quelques semaines maintenant, mais dont  je suis très fier d’avoir eu la charge, en dépit du retard pris pour en parler ici…

logo anette Caumont

Anette Caumont créé des bijoux, et sa spécialité c’est l’enfilage de perles sur fil de soie. Des réalisations toutes en délicatesse, qui font état de sa connaissance poussée des matériaux qu’elle sélectionne avec soin et de l’esprit qui l’anime.

Pour elle, j’ai donc œuvré à concevoir un logo qui incarne ses valeurs ; l’idée d’un monogramme qui traduise l’aspect haut de gamme qu’elle insuffle à ses créations, véhiculant finesse et élégance, mais aussi l’attachement au fait main, dont l’aboutissement est la production de pièces uniques à l’image de chacun de ses clients.

simulation sac anette Caumont
Page extraite de la charte graphique

 

#Bestwishes ! 2024 incoming (si si…)

26 Janvier 2016. C’est le bon jour.

Nous sommes donc le 26 Janvier, et je m’apprête à faire parvenir mes vœux. Oui, car il vaut mieux partir à (au) point, que pas de tout… Après tout, il se dit que nous avons jusqu’à la fin du mois pour s’en charger.

Mais j’ai du mal à me dire qu’il s’agit d’une sagesse populaire, je miserais plutôt sur une convention socialement acceptée, histoire de ne froisser personne. Pourtant, à creuser un peu, tout le monde se fait sa petite idée sur la question, y va de son conseil avisé…

Pour ma part, c’est un malentendu ; je pars du principe que ces vœux-là marqueront un peu plus mes interlocuteurs. Après tout, un mois après, je pense encore à eux !

Quoiqu’il en soit, je voulais prendre le temps de penser un visuel et prendre cette opportunité comme prétexte à travailler sur 2/3 notions qui occupent mon esprit depuis un moment…

Carte de vœux bu:ro/bnm:s 2016
Carte de vœux bu:ro/bnm:s 2016

J’ai voulu tout d’abord concevoir un visuel qui fasse réellement état de moyens de production représentatifs de mes orientations esthétiques ; réaliser une maquette, penser un dispositif, faire le shoot définitif par ajustements successifs, penser une accroche… En bref, faire un visuel cohérent.

Il m’a importé de réfléchir un visuel représentatif de ma double préoccupation arts graphiques / arts plastiques, une sorte de synthèse des problématiques qui me sont chères. C’est la référence explicite à la fameuse pièce de Robert Indiana, Love. La pertinence de cette pièce en particulier, pour moi, c’était -sans candeur aucune, hein…- de ramener à mon modeste niveau un peu d’humanité dans notre époque.

Au passage, ce visuel est d’autant plus représentatif des problématiques qui me sont chères puisqu’il met non seulement en scène de petits objets, ces fameux tampons, comme clin d’œil aux caractères typographiques en hommage à l’imprimerie, mais il incarne aussi mon attrait pour ces objets que l’on collecte et pour lesquels on développe parfois une forme de fétichisme… Et auxquels je dédie une série de peintures depuis quelques années.

Enfin, je l’ai pensé comme un hommage à un graphiste auquel je voue une certaine admiration, Michal Batory – je vous laisse deviner pourquoi (!). Michal, si tu me lis, je te le dis : damn, tu es mon héros !

Voilà vous savez tout ! N’hésitez pas à me faire part de vos remarques…

B.